Base documentaire de différents conservatoires ayant mis en place un DEM de Composition en Musique Electroacoustique
- renseignements recueillis lors de l'AG 2003, concernant le cursus des classes sous la responsabilité des professeurs présents-
- ce document ne peut avoir qu'une valeur d'indication et ne saurait tenir lieu de référence officielle en matière de DEM et CFEM.

 

résumé de la présentation de Christine Groult, ENMD de Pantin :

diplôme commun pour CFEM et DEM.
UV1 : sur contrôle continu : compte pour 25 % de l'évaluation globale
-typomorphologie à base du TOM
-UST
-histoire de la musique électroacoustique
-physique du son, bases techniques électroacoustiques
UV2 : composition de trois musiques de 7 à 15 minutes, dont deux au minimum acoustiques
compte pour 50 % de l'évaluation globale
UV3 : mémoire : compte pour 25 % de l'évaluation globale
Elaboration d'un projet artistique avec budget
ou analyse
ou CDROM sur un sujet ayant trait à l'électroacoustique
ou fabrication d'une émission de radio
Le mémoire est corrigé par le professeur, mais fourni au jury trois semaines avant l'examen

Le CFEM s'obtient de la même manière, mais sans la composition d'une des trois pièces (celle de 15mn)
Le DEM se prépare dès la première année, ou plus généralement en deux ans.
Le jury qui le délivre est composé minimum de deux professionnels et d'un directeur
La diffusion des pièces est faite par les étudiants sur un acousmonium de 12 HP

 

résumé de la présentation de Christian Eloy, CNR de Bordeaux :

Le CFEM est la clôture des études à objectif amateur. Un concours permet d'entrer en cycle spécialisé dont l'issue est le DEM
Une commission , interne à l'établissement valide les UV optionnelles.
UV dominante acousmatique : validée par un jury externe à l'établissement (3 jurys en public)+ 3 UV optionnelles
Composition de 8 à 12 minutes
Celle ci peut être aussi bien l'UV principale qu'une UV optionnelle pour d'autres DEM de l'établissement

Le DEM s'obtient avec une l'UV principale acousmatique et 4 UV optionnelles (sur une liste de 12 UV, dont certaines utiles aux non lecteurs)

Un cycle de perfectionnement (2 ans maxi) permet aux étudiants de travailler au SCRIME en relation avec l'université Bordeaux 1 et la recherche.

 

résumé de la présentation de Bernard Fort, ENMD de Villeurbanne :

C'est le directeur et le professeur qui décident de l'attribution du CFEM a un élève.
Le cursus dure 4 ans, le CFEM étant comparable a un niveau de licence universitaire (bac+3)
L'attribution du DEM se décide par rapport aux travaux effectués en 4° année, mais l'élève peut décider de ne pas le passer.
Bernard Fort souligne au passage la valeur réelle de ce diplôme, ne serait ce que par les équivalences qu'il peut entraîner dans d'autres cursus.
Un jury comprenant au moins un professionnel de la spécialité+un prof de l'école+le directeur de l'école est réuni pour attribuer le DEM.
5 UV sont nécessaires pour l'obtenir :
- UV1 « invention » correspond à la réalisation d'un projet personnel
- UV2 « maîtrise instrumentale » correspond à la maîtrise des techniques du studio, se mesure à la fois par contrôle continu et qualité technique de la réalisation personnelle (le but est l'autonomie technique du candidat)
- UV3 « pratique collective » : correspond à un travail avec une autre spécialité. Peut être aussi bien la danse, le théâtre, la radio, la création d'une musique d'application, etc… Ce travail peut avoir été réalisé hors de l'école
- UV4 « culture » peut être évalué par rapport à une autre classe de l'école, par exemple il existe un cours d'analyse pour non lecteurs, comme à un diplôme extérieur à celle ci, par exemple, faculté ou Beaux-Arts.
- UV5 « cité-monde » correspond à une réalité particulière à Villeurbanne où l'école de musique a établi de nombreuses connections et collaborations avec diverses institutions localisées dans la ville. La participation à un projet collectif ouvert sur ces acteurs culturels extérieurs permet de valider cette UV.

Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne
Classe de Musique Electroacoustique
Bernard Fort

Cursus/objectifs :
Le cursus complet est établi sur quatre ans.
Au terme des quatre années, l'étudiant devra savoir manier professionnellement un studio de composition, connaître le répertoire contemporain musical et surtout avoir de solides bases en composition, confirmées en situations de concerts.
Cette formation s'accompagne d'une réelle connaissance de l'ensemble des courants artistiques du XXe siècle (cinéma, littérature, arts plastiques).
À la formule des cours individuels, nous avons préféré les cours collectifs, faisant de la classe un lieu d'échanges, d'enrichissements mutuels, de confrontations d'expérience, d'entraînement à la critique.
Les cours sont répartis sur la journée du jeudi, journée pour laquelle chaque étudiant doit toujours être entièrement disponible.
Cette journée se divise en quatre temps de durées variables :
1-Formation technique : il s'agit ici autant des techniques pures de studio que des techniques d'écriture.( Formation sur pro-tools, Grm tools, audiosculpt, prises de sons radio, montage et traitements et rmastering) Analyse des éléments de langage musical et mise en pratique
2- Le répertoire électroacoustique : écoutes, analyses, aspects historiques, interdisciplinarité de cet art, champs d'action des musiques de studio.(Relation a l'instrumental, à l'image, au théâtre, à la danse, aux arts plastiques etc.)
3-- Ecoute critique des travaux d'élèves : soumissions au groupe des pièces " en cours " ou " achevées ".
Travail collectif d'analyse et critique ; développer un argumentaire, optimiser le travail, acquérir des méthodes, définir un objectif artistique.
Chacun s'y soumet, c'est ici le centre, l'identité de la classe de l'ENM.
4 - Activités extérieures : occasionnelles et organisées sur une ou plusieurs journées complètes. Il s'agit de l'organisation de concerts ou de la participation à des manifestations (concerts du GMVL, Villa Gillet, Festival Musiques en scènes, Futura, 38° Rugissants, concerts à l'INSA régulièrement, auditions à l'ENM, préparation des concours).
Ce sont aussi les journées d'ouverture pendant lesquelles la classe se déplace pour visiter des " structures de création ou de recherche " : ainsi les saisons dernières nous ont permis de visiter le GRM (Radio France Paris) SONUS, GMVL et GRAME (Lyon), ACROE (Grenoble) CIRM (Nice).
Les journées en " extérieur " sont précieuses quant à la présentation du fonctionnement des structures professionnelles à des futurs acteurs de la vie artistique.
Signalons enfin les rencontres/masterclass avec des compositeurs de haut niveau à l'occasion de certains de leurs déplacements en Rhône-Alpes (Parmegiani en 98, Bayle en 99, Malec en 2000, Garau 2001, Risset, Cospito 2002, Van de Gorne, Karlsson 2003).

Déroulement et diplômes :
Une première année correspond à un cycle court d'observation, initiations aux maniements du studio, analyses d'œuvre du repertoire, traitement du signal.
Parcours dans le 3° cycle :
Les deux année suivantes préparent une licence d'électroacoustique attestant que l'étudiant a acquit de réelles compétences en la matière. Présentation d'une pièce en situation de concert avec présence d'un jury, puis entretien.
Parcours dans le 4° cycle : DEM :
La 4° année prépare le diplôme de " composition électroacoustique ".
Présentation d'une ou plusieurs pièces en situation de concert, entretien avec le jury, présentation d'un dossier de motivation.
Dans ce dessein, pendant les quatre années, les étudiants ont un accès au studio de l'ENM afin de composer personnellement des pièces, nombreuses, qui jalonnent leur évolution musicale.
Ainsi, le studio de la classe est utilisé à plein temps du lundi matin 8 H jusqu'au samedi, aux heures d'ouverture de l'école (8 H à 22 H).

Transversalité :
Nous l'avons vu, un grand nombre d'élèves partage son temps avec d'autres disciplines, quelques-unes sont très fortement recommandées aux étudiants, comme complémentaires à la formation électroacoustique.
La classe d'écriture et analyse d'Alain Besson, qui représente le volet instrumental de la Musique contemporaine.
- La classe de claviers électroniques de Philippe Madile qui est la seule à donner une place aux sons de synthèse et au côté " collectif " des interprétations en matière de Musiques technologiques.
- L'utilisation des services du studio d'enregistrement de l'ENM est capitale dans le cadre de la formation technique ; :le cours de " traitement du signal " assuré par Frédéric Finand, propose 9 journées de formation obligatoires dès la première année. Elles s'accompagnent de réelles séances pédagogiques sur la nature du son, les techniques d'enregistrement, le maniement d'un studio de prise de sons. Ces séances sont elles aussi collectives.
La formation est validée par la mise en œuvre des compétences techniques des élèves en situation réelle (enregistrements d'auditions d'autres classes de l'ENM)...
Le studio d'enregistrement est aussi le seul lieu permettant aux étudiants de réaliser correctement leurs prises de sons, les étudiants y ont acsès tous les jeudis matin.
Signalons enfin une étroite et indispensable collaboration avec le Groupe Musiques Vivantes de Lyon, permettant aux étudiants de fréquenter les concerts à la Villa Gillet, d'y participer souvent, de bénéficier de ses équipements techniques, de déménager le studio de l'ENM tous les étés afin de prolonger le travail, toujours assistés de leur professeur. Cette collaboration à fait l'objet d'une convention signée en 2000.

Pratiquement
La participation à la classe de composition électroacoustique représente une importante somme de connaissances et de pratiques extrêmement diversifiées, représentant au minimum dix heures de cours hebdomadaires (fondamentale électroacoustique).
Au terme de ses études, l'étudiant possède une véritable maîtrise du répertoire contemporain et doit être capable de manier les outils du monde sonore avec aisance : prise de sons, montage, mastering, réalisations de type radiophonique et appliquées aux arts de la scène.
La pratique du concert lui permettra une base tres solide dans le maniement des outils de diffusion et de sonorisation.
Pour cela, une réelle assiduité est demandée, représentant, en dehors du travail personnel, une dizaine d'heures hebdomadaires de présence à l'ENM, et ce , pendant les 4 années de la formation.

Contenu et déroulement de l'U.V. « Traitement du signal »
Cours d'électroacoustique

Jeudi 2 Octobre 2003 de 9h30 à 17h30 Obligatoire en Première Année
Nature et propagation du son :
Caractéristiques physiques des sons : fréquence, amplitude, phase.
Notions de spectre, harmoniques, partiels, transitoires ; équivalences de vocabulaire technique/musique.
Définition de la célérité, longueur d'onde Þ conséquences sur la propagation.
Définition de décibel en tant qu'unité de comparaison, cas particulier des dB SPL
Niveau de pression, diminution de l'intensité avec la distance.
Modes d'émission : différents types de résonateurs.

Jeudi 9 octobre 2003 de 14h à 17h30 Obligatoire en Première Année
L'audition chez l'humain :
Aspects objectifs : physiologie de l'oreille humaine, courbes isosoniques, pondérations.
Aspects subjectifs : localisation, perception de l'espace, psychoacoustique.

Jeudi 16 octobre 2003 de 9h30 à 17h30
Acoustique des lieux :
Propriétés des matériaux : absorption, réflexion, diffusion.
Le phénomène de réverbération : description des paramètres, équivalences avec les machines.
Notion de distance critique, influence sur le spectre et les prises de son.
Particularités locales.

Jeudi 6 novembre 2003 de 9h30 à 13h Obligatoire en Première Année
La conversion Analogique/Numérique :
Rappels sur la numération binaire
Principe de l'échantillonnage, défauts et limites, quantification, phénomène de repliement.
Interconnexion de plusieurs appareils numériques entre eux : problèmes de « jitter », respect des horloges.
Compression de données ; MPEG, Mini-Disc…

Jeudi 6 novembre 2003 de 14h à 17h30 Obligatoire en Première Année
Les signaux dans les câbles :
Asymétrie, Symétrie, passage de l'une à l'autre.
Types de câbles et connecteurs courants.
Problème de la boucle de masse.
Adaptation d'impédance entre appareils.
Les indicateurs : Vu-mètres, Crête-mètres, Corrélateurs de phase.

Jeudi 13 novembre 2003 de 14h à 17h30
Amplification et restitution des signaux :
Notions de gain, puissance, niveau sonore.
Fonctionnement du haut-parleur ;Impédance série/parallèle
Implantation pour une diffusion.

Jeudi 20 novembre 2003 de 9h30 à 17h30
Microphones et prise de son :
Capteurs de pression, capteurs à gradient de pression, effet de proximité.
Micros dynamiques, micros statiques, alimentation fantôme, sensibilité d'un micro.
Du bon emploi des différentes directivités.
Prises de son stéréophoniques : mise en œuvre et comparaison des différentes méthodes dans le respect des timbres et de l'espace.
Techniques de prise de son en extérieur.

Jeudi 27 novembre 2003 de 14h à 17h30 Obligatoire en Première Année
Stockages : historique et fonctionnement.
Le vynil,
La bande, cas particulier de la K7, réducteurs de bruit.
Le CD, disque magnéto-optique.
Disques durs

Jeudi 4 décembre 2003 de 14h à 17h30 Obligatoire en Première Année
Connaissance de la console
Analogique,
Numérique,
Virtuelle.

Jeudi 11 décembre 2002 de 9h30 à 17h30
Du bon usage des périphériques et autres « plug-ins »
Traitements fréquentiels : Egaliseurs, exciter…
Traitements dynamiques : Compresseurs, Limiteurs, Gates.
Traitements temporels : réverbération, délai, écho, variation de vitesse ou de hauteur
Compression/expansion temporelle.

Les jeudis matins sont réservés aux séances de prise de son de la classe lorsqu'il n'y a pas de cours.

 

 

résumé de la présentation de Michel Pascal, CNR de Nice :

le cursus complet peut durer minimum 3 ans, maximum 6 ans
le premier cycle doit se faire en un an, les autres années sont un capital pour pouvoir passer le DEM ou le CFEM
pour chaque cycle on doit présenter une pièce à un jury comprenant des professionnels et le directeur de l'école. La réussite à un examen technique est nécessaire en fin de second cycle pour pouvoir se présenter l'année suivante en DEM. Le jury de fin de second cycle peut ainsi accepter « artistiquement » un candidat en troisième cycle, mais celui-ci ne pourra pas se présenter devant le jury de DEM tant qu'il n'aura pas réussi l'examen technique dont la difficulté est en gros celle de l'écrit du CA. Ce devoir est corrigé par le professeur et les copies tenues à disposition du jury le jour de l'examen.
3 UV sont nécessaires pour obtenir le DEM
UV principale : composition électroacoustique. Le candidat doit composer une pièce de 10 à 15 minutes environ, dans laquelle la dimension acousmatique est prépondérante (il est possible de valider cette UV avec une musique mixte)
UV2 : composition instrumentale. Le candidat doit composer une pièce de 10 à 15 minutes environ, dans laquelle la dimension instrumentale est prépondérante (il est possible aussi de valider cette UV avec une musique mixte, mais également avec une pièce instrumentale soliste, pour petit ensemble, un dispositif électronique en temps réel, des synthétiseurs en « live electronic » etc…). Il est possible de valider cette UV avec une pièce qui n'est pas écrite au moyen du solfège traditionnel, ou qui fait appel à l'improvisation.
UV3 : Mémoire. Ce travail peut prendre deux directions, le développement d'un outil technologique (par exemple nous avons eu un séquenceur graphique sur Atari développé en basic GFA, mais aujourd'hui c'est surtout MaxMSP qui emporte les suffrages) ou bien la rédaction d'un travail d'analyse plus musicologique concernant un sujet en rapport étroit avec l'électroacoustique ou les préoccupations des compositeurs d'aujourd'hui.

Le CFEM s'obtient avec mention TB dans l'UV principale

Il est possible de passer les trois UV la même année, une à une devant des jurys différents, ou dans n'importe quel ordre ou arrangement tant qu'il reste des années au capital de l'étudiant.

 

résumé de la présentation de Nicolas Vérin, ENMD d'Evry :

le DEM s'obtient avec :
- 1 UV dominante pour laquelle l'étudiant doit composer une pièce acousmatique plus une pièce mixte
- 1 UV de pratique collective pour laquelle l'étudiant doit faire un travail de direction artistique et techinique sur une pièce mixte du répertoire ( faire travailler les musiciens, installer la technique et diffuser)
- 1 UV de culture musicale dans laquelle on évalue à la fois sur un cours de solfège spécifique pour les compositeurs de musique électroacoustique, la typomorphologie du TOM, l'histoire de la musique
- 1 UV projet personnel qui peut prendre plusieurs orientations : mémoire, concert-lecture, organisation de concert…
Il y a un tuteur et un jury pour chaque UV.
Le troisième cycle dure en principe 3 ans, mais en réalité c'est très informel.
Les élèves de 3° cycle peuvent enseigner à quelques débutants moyennant une dispense de leurs droits d'inscription.

 

résumé de la présentation de Jean Marc Weber , CNR de Chalon sur Saône :

le « brevet Arts et techniques du son » s'obtient en version technique ou en version artistique avec la mention B délivrée par un jury. Ce diplôme donne le droit de s'inscrire en DEM
le cycle 1 dure 1 an, le cycle 2, 2 ans, le cycle 3, de 1 à 3 ans
le DEM nécessite 4 UV :
1- composition d'une pièce acousmatique d'au moins 10 minutes
2- composition d'une pièce mixte d'au moins 10 minutes
3- mémoire
4- solfège spécifique pour les compositeurs de musique électroacoustique
Le DEM s'obtient en passant devant un jury extérieur à l'école avec mention TB dans les quatre UV, le CFEM avec 2 pièces acoustiques et le mémoire.

 

résumé de la présentation de Roger Cochini , ENMD de Bourges :

création d'une pièce d'art sonore de 5 à 10 minutes
présentation d'une pièce, le jury l'évalue au niveau technique et formel
présentation orale du projet
pour le CFEM de 8 à 10 minutes
pour le DEM, minimum une pièce de 12 minutes, la présentation de deux projets est préférable

La notion de cursus est remplacée par celle d'auto-évaluation continue avec le professeur

 

résumé de la présentation de Denys Vinzant, CNR de Saint Etienne :

possibilité pour les étudiants de présenter un mémoire en temps qu'UV complémentaire.
cette option offre la possibilité aux Étudiants qui n'ont pas de formation musicale - tels ceux issus des Beaux-Arts, Arts plastiques ou autres d'obtenir néanmoins un diplôme validant leurs Études (pour ceux qui le désirent).
Cette UV se prépare au sein de la classe, c'est à dire sous ma "tutelle".
Evaluation des Cycle III et Cycle Spécialisé
Fin de Cycle III : DFEM : 2 unités de valeur
1 - UV Dominante : Composition Electro-acoustique
2 - UV Complémentaire : Culture : rédaction d'un mémoire sur un sujet d'ordre général concernant la musique Électro-acoustique.

Cycle Spécialisé: DEM : 3 unités de valeur
1 - UV Dominante : Composition Electro-acoustique
2 - UV Complémentaire : Erudition : Certificat d'Histoire de la Musique ou d'Analyse
3 - UV Complémentaire : Mémoire sur un sujet précis (par exemple : l'évolution des technologies, analyse comparative, courants esthétiques, axes de la recherche etc ..).

Les UV complémentaires ont été pensées à l'intention des Étudiants n'ayant pas de formation musicale préalable, tels ceux issus des Beaux-Arts ou des Arts Plastiques. Pour les autres, Étudiants au Conservatoire ou en musicologie, les UV obtenues dans leurs disciplines sont prises en compte et peuvent remplacer celles figurant ci-dessus.

 

présentation de Denis Dufour et Jonathan Prager, CNR de Perpignan

1er cycle [1 ou 2 ans], écriture acousmatique.
- Ecriture en trois parcours : 1. l'objet sonore, 2. la séquence-jeu, 3. les sons anecdotiques, réalistes ou connotés. Pour chaque parcours, un travail sur la prise de son, l'enregistrement [ou le tournage sonore] ainsi que sur le montage, le mixage et les multiples possibilités de transformation, à partir de toutes sortes de sources sonores [qu'elles soient acoustiques, électriques ou synthétiques].
- Culture musicale acousmatique : séances régulières d'écoute d'œuvres du répertoire, histoire, analyse, théorie.
- Technologie : apprentissage des techniques de base du studio, maîtrise des machines électro-acoustiques les plus courantes. Initiation aux synthèses soustractive et par modulation de fréquence, à l'échantillonnage…

2e cycle [1 ou 2 ans], composition dirigée.
- Apprentissage de la composition : réalisation d'études. Travail sur l'idée musicale, la durée, la structure, l'espace et "l'orchestration".
- Culture musicale acousmatique : séances régulières d'écoute d'œuvres du répertoire, histoire, analyse, théorie.
- Initiation à l'interprétation sur acousmonium professionnel dans le cadre de concerts publics.
- Technologie : apprentissage des techniques avancées du studio, maîtrise des logiciels de montage et de traitement du signal, initiation à la norme MIDI. Maîtrise de l'échantillonnage et des synthèses soustractive, additive et par modulation de fréquence.

3e cycle [1 an], composition libre.
- Travail sur la forme, le projet et évaluation de la démarche de création.
- Culture musicale acousmatique : cycle régulier d'écoutes d'œuvres du répertoire, histoire, analyse, théorie.
- Formation à l'interprétation sur acousmonium professionnel dans le cadre de concerts publics.
- Technologie : maîtrise des techniques avancées du studio, des outils de composition analogiques [sur magnétophone] et numériques, maîtrise des possibilités avancées de la norme MIDI. Perfectionnement à l'échantillonnage et aux synthèses soustractive, additive et par modulation de fréquence.

Perfectionnement [1 an]
[Réservé aux titulaires de la médaille d'or]
- Composition libre, réalisation de projets personnels de "long métrage".
- Culture musicale acousmatique : cycle régulier d'écoutes d'œuvres du répertoire, histoire, analyse, théorie.
- Perfectionnement à la pratique de l'interprétation sur acousmonium professionnel dans le cadre de concerts publics.
- Technologie : aide à la réalisation de projets artistiques complexes, soutien logistique et technique.

Note technologique
Chaque cycle d'apprentissage dispose de son propre studio (commun pour les 3e cycle et perfectionnement), dont la complexité croit avec l'avancement dans le cursus :
1er cycle : micros, DAT, graveur de CD audio, synthétiseur*, station Pro Tools LE avec Mbox sur iMac, quelques traitements de base, magnétophone portable, console numérique, amplificateur et haut-parleurs.
2e cycle : micros, DAT, graveur de CD audio, synthétiseur*, échantillonneur virtuel*, station Pro Tools LE avec Digi 002 Rack sur G5, traitements standards (filtrage, dynamique, etc.) et spécifiques (GRM Tools, Max/MSP), console numérique, amplificateur et haut-parleurs.
3e cycle et perfectionnement : studio de composition complet avec micros, DAT, graveur de CD audio, synthétiseurs*, station Pro Tools LE (Digi 002 Rack sur G5), nombreux traitements standards (filtrage, dynamique, etc.) et spécifiques (GRM Tools, Max/MSP, Live), console analogique 24 canaux, 4 magnétophones Revox (pour montage et mixage "classiques"), traitements externes (filtre, multi-effets), échantillonneur*, amplificateur et haut-parleurs.
*Répartis entre les trois studios : DX7, DX7II & SY77, Nord Modular, Reaktor, E-5000 et Kontakt.

Commun
Organisation d'un cycle annuel de manifestations associé à un programme de rencontres régulières avec compositeurs et personnalités invités, permettant aux élèves de confronter leurs propres réalisations et le répertoire existant : le festival Syntax (en partenariat avec Motus et Campler) propose ainsi chaque année 6 à 8 concerts, des projections cinéma et vidéo, des conférences, des master classes et le public de la Région Languedoc Roussillon peut découvrir ainsi les créations des étudiants en composition [acousmatiques, instrumentale, mixtes ou live electronic]. C'est aussi pour les étudiants l'occasion de s'initier ou de se perfectionner à l'interprétation acousmatique en situation professionnelle sur l'Acousmaxi Motus (acousmonium à 53 haut-parleurs et 48 voies de diffusion).
Depuis 1995, ont déjà été accueilli F. Bayle, B. Parmegiani, S. Beltrando, Kristoff K. Roll, C. Groult, M. & P. Bokanowski, B. Ferreyra, C. Zanési, M. Chion, I. Malec, F. Acquaviva, D. Kaufmann, A. Nuñes, P. Mion, L. Ferrari, A. Poisson, A. Yterce, L. Marchetti, P. Henry, D. Teruggi…
La classe a également instauré à de nombreuses reprises des échanges avec des conservatoires de France, d'Italie et des Etats-Unis.
Les manifestations ont lieu principalement à l'auditorium John Cage du CNR (jauge de 300 places environ) et dans les studios de la classe.

Conditions d'admission
Examen d'entrée fin septembre/début octobre :
1. Rédaction d'une épreuve écrite portant sur la culture musicale générale, la description comparative d'objets sonores et l'analyse comparée de deux courtes musiques. 2. Entretien individuel, avec un jury formé du directeur (ou de son adjoint) et des professeurs, ayant pour objet l'analyse des motivations, avec écoute ou lecture d'œuvres déjà composées, examen du cursus personnel du candidat, etc. Les étudiants sélectionnés sont admis à l'essai pendant un trimestre avant intégration définitive en premier cycle à l'issue d'une audition de leurs travaux à mi-décembre.
Evaluation des élèves
Contrôle continu, écoute des œuvres données lors des concerts trimestriels, examen en fin de 1er et 2e cycles…

Délivrance des diplômes
Médailles or, vermeil, argent et bronze.
DFEM et DEM à partir de 2004 selon les modalités suivantes :
DFEM à l'issue du 3e cycle [2 UV] et DEM [3 UV] à l'issue du cycle de perfectionnement : UV1 composition, et une [DFEM] ou deux [DEM] UV à choisir entre analyse, théorie, technique, histoire, répertoire ou interprétation.

 

présentation Christophe Maudot, CNR de Lyon 

La classe de composition propose sous forme d'unités de valeur, une introduction à l'écriture musicale fondée sur les techniques de composition du XXème siècle.
Les cinq unités de valeur actuellement proposées sont les suivantes:

A -Composition instrumentale 1 Cycle.
Durée maximale des études: 2 ans
B -Composition instrumentale 2 Cycle
Durée maximale des études: 3 ans
C - Composition associée aux nouvelles technologies
Durée maximale des études: 3 ans
D -Instrumentation
Durée maximale des études: 3 ans
F -Culture musicale du XXème siècle
Durée maximale des études: 3 ans

Les U.V. sont délivrées avec mention ( B, TB).
Il est nécessaire de suivre simultanément au moins deux U.V..
Trois U.V. acquises délivrent un certificat de fin d'études musicales: C.F.E.M..
Cinq U.V. acquises délivrent diplôme d'études musicales: D.E.M..

L'apprentissage se fait par un aller/retour constant entre les matières proposées et la réalisation pratique des travaux de composition avec des élèves instrumentistes du CNR au sein d'un atelier instrumental dont l'effectif est défini chaque année.

Modalités d'admission;

-niveau fin d'étude en formation musicale ou test d'audition; les U.V. C et E sont accessibles sans connaissance solfègique traditionnelle
-reconnaissance auditive d'oeuvres données sous forme d' extraits choisis dans tout le répertoire musical (toutes époques, tous genres).
- analyse descriptive et comparative d'objets sonores.
- analyse comparée d'extraits musicaux (toutes époques, tous genres)
- épreuve orale d'analyse musicale;
- entretien avec le jury et présentation des travaux déja effectués ou des projets musicaux ou des motivations des candidats à l'inscription dans la classe.

A -Composition instrumentale 1er Cycle.
- présentation d'une oeuvre dont l'effectif aura été imposé,
- présentation d'un dossier d'oeuvres (partitions et enregistrements)
B -Composition instrumentale 2d Cycle
- présentation dtune pièce pour tout ou partie de l'ensemble instrumental associé à la classe de composition;
-présentation d'un dossier d~oeuvres (partitions et enregistrements).
C - Composition associée aux nouvelles technologies
-musique sur support
-musique mixte associant sons fixés et instrument(s)
- présentation de travaux de recherche, d'analyse et de composition effectués aux moyens des nouvelles technologies:
-musique instrumentale avec transformations électroacoustiques en direct ou instruments électroacoustiques en direct.
-composition élaborée à partir de sources électroacoustiques et réalisée sur instruments traditionnels.
D -Instrumentation
- Instrumentation, réduction ou réorchestration d'un ou de plusieurs extraits musicaux.
E - Culture musicale du XXème siècle
- reconnaissance auditive et/ou par lecture de partitions d'oeuvres du XXème siècle étudiées ou citées durant le cours de composition.

HORAIRES:
cours collectifs pour A, B, D, E; jeudi de 14h a 17h. cours collectifs pour C; mercredi de 14h à 16h
cours en petits groupes pour C, lundi de 14h à 20h et mercredi de 9h à 13h. cours en petits groupes pour A et B; mercredi de lGh à 20h, jeudi de 9h à 13h et de 17h à 20h, et certains vendredis
Master-class certains jeudis de 14h à 17h.

COMPOSITION ASSOCIEE AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES

1ère ANNEE
1er PARCOURS D'EXERCICE
écnture monodique
A) Prise de sons
A 1) enregistrement rapproché de sons calibrés (objets sonores) de type percussion - résonance
Matériel: DAT, 2 microphones. apprentissage de la stéréophonie de phase, du rapport signal sur bruit. Présentarion et mise en rapport avec le cours d'acoustique.
Enregistrement de séquences-jeu concrètes ou prise de sons musicalisées sur des corps sonores à partir de différents modèles énergétiques (acquisition des notions de respiration, de phrasé, de mode de jeu, de développement)
A 2) Frottements (4 séquences minimum)
A 3) Oscillations, Balancements, Rebondissements
A 4) Masse de corpuscules en mouvement: Masse - densité; Granulation - lisse; itérations - continuum
A 5) Percussions - résonances, glissements
A 6) Eclats, silence
A 7) Souffle, Voix

B) Opérations sur les objets sonores (morphologie, typologie), Opérations sur l'écriture des objets musicaux.
Matériel: ordinateur, apprentissage traitement du signal
B 1) Substitutions d'attaques
B 2) incrustations
B 3) envers - endroits, réalisation d'un delta
B 4) fragmentations, dilatation et compression temporelle
B 5) modification d'enveloppe, modulation d'amplitude
B 6) micro montage, brassage, concept de la synthèse granulaire
B 7) modifications spectrale: transpositions et filtrages
B 8) modifications spectrale: compressions, dilatations
B 9) modulation de fréquence simple

C) Prise de sons
C1 enregistrement d'images acoustiques naturelles, (1) en intérieur, 2) en extérieur) en plans fixes, en cadrages mobiles et successifs
C2 opérations sur les images acoustiques cf.Bl,2,3,4,5,6,7,8,9

2d PARCOURS D'EXERCICE
écriture polyphonique

Dl) recherche de séquences de matériau, de registre et de mode de jeu complémentaires
D2) superposition de deux séquences, recherche de comcidence par différentes positions temporelles. combinaison des écritures horizontale, verticale, diagonale.
D3) étude des trois types d'association sonore et musicale: opposition, fusion, masquage. degré de perception et lisibilité musicale.
D4) superposition d'une image acoustique et d'une séquence jeu; notion de figure sur fond, disposition et construction de l'espace sonore. Voix principale, voix secondaires
D5) coïncidence anecdotique, coïncidence d'écriture, stratégie formelle
D6) transition d'une séquence à une autre; par modification du développement, par modification du matériau sonore, par interpolation, par convolution

3ème PARCOURS D'EXERCICE
écriture monodique

Enregistrement de séquences-jeu sur matériau électronique, construction du matériau sonore (synthèses), des modes d'accès (ergonomie et lutherie), définition des principes musicaux, définition des modes de jeu

quelques propositions de modèles énergétiques
E 1) itérations mélodiques
E 2) glissements impulsions
E 3) éclats silences
E 4) trames lisses, granuleuses, canelées
E 5) élasticité, rebond, fluide
E 6) impulsions, sillages
E 7) pulsations régulières, irrégulières