ELEMENTS MECANIQUES 

Pour bande seule

* 1983 *

Durée 30'10

Commande Ina-GRMCréation le 30 avril 1984 à la Maison de Radio France à Paris

YouTube

J 'ai voulu, dans cette pièce, prolonger sur le plan musical, les concepts du peintre Fernand LEGER.
L'élément mécanique n'étant qu'un moyen et non un but, il m'a semblé intéressant de rejeter la valeur absolue de ces éléments pour n 'en retenir que la valeur relative et globale. On pourra percevoir "un jeu d'équivoque" entre la valeur objective de la matière première, et la valeur subjective dans la manière de la traiter .

Fernand LEGER nomme "nouveau réalisme" cette idée d'intégrer l'objet avec sa beauté intrinsèque dans une oeuvre abstraite où l'imaginaire garde toute sa liberté. On quitte, de cette façon, le réalisme imitatif ou descriptif, tout en restant en prise directe sur le monde contemporain qui nous entoure .

Musicalement, l'élément mécanique est beaucoup moins neutre, puisqu 'il engendre une pulsation, un rythme, donc une énergie qui déborde de l'objet. De ce fait j'ai choisi d'établir une relation entre "objet" et "sujet" dans un mode mécanique; la séquence utilisant les voix, illustre cette mécanisation, les voix humaines sont réduites à l'état d 'éléments mécaniques elles aussi.

Je ne pouvais pas échapper à l 'aspect sociologique du sujet, notre environnement sonore quotidien le rappelle, et la pièce l'aborde dans différentes dimensions y compris certains paroxysmes.

Quant au "mécanicisme" selon les philosophes, la conclusion de la pièce y fait réponse .

ELEMENTS MECANIQUES se veut comme un hommage à la grande modernité de la vision de Fernand LEGER, et comme une recherche personnelle sur la force de l'élément mécanique dans le monde sonore.

CD disponibles chez le compositeur christian.eloy@wanadoo.fr

 

Retour au sommaire

Retour au catalogue