DISSIDENCE

En hommage à Edgar VARESE

 

Pour ensemble instrumental

Flûte en ut & piccolo, hautbois & cor anglais, clarinette sib, clarinette basse, basson & contrebasson, sax alto, trompette en ut, trombone, cor en fa, piano, harpe, violon I, violon II, alto, violoncelle, contrebasse, 3 percussions.

*1992*

Durée 14'

Commande d'état

 

Dissidence : " Action de se séparer d'une communauté ou d'une société "

L ' idée de départ de cette pièce est là, dans cette espèce d'appartenance ou non à une parenté, à un groupe ou une communauté, " le en-dedans, ou en-dehors " . Ne dit on pas : " entrer en dissidence " ce qui revient à entrer dans le dehors ? mais nous parlons aussi de " groupe de dissidents " c'est à dire que le en-dehors peut être plus important que le en-dedans et dans ce cas où est la dissidence ?

Musicalement, une entité sonore peut ou non appartenir à un système ou une cohérence, c'est ce concept qui est exploité dans la pièce sur différents paramètres : les hauteurs, avec des pôles bien appuyés ou des ruptures, les timbres et les couleurs très différenciés ou fondus.

La définition citée plus haut parle de " l'action de se séparer ", donc une forme d'énergie, voir de lutte, qui me paraît en effet inhérente à la dissidence.

Ce concept m'a amené à traiter la forme comme un montage qui comprendrait des évolutions dans la continuité mais aussi des séquences " en dehors " qui créent de violents contrastes.

L' hommage à Varèse se situe dans le travail sur les timbres avec l' emploi intensif de la percussion et une volonté de faire sonner l'ensemble plus comme un orchestre que comme un ensemble de musique de chambre.

 Partition disponible chez le compositeur : christian.eloy@wanadoo.fr

CD disponible chez le compositeur christian.eloy@wanadoo.fr

 

Retour au sommaire

Retour au catalogue