La cicatrice d'Ulysse

*2006*

Pièce en multi-canal 8 pistes

Durée 16'

Soundcloud - YouTube

Ce titre emprunté à Erich Auerbach, écrivain et critique littéraire allemand mort en 1957, place tout de suite le propos sur le plan de la représentation de la réalité dans l'esthétique musicale occidentale.

La musique électroacoustique a cette faculté, lorsqu'elle utilise des sons dits concrets (avec toute l'ambiguïté liée à ce mot), de nous placer dans un réalisme immédiat que chacun va replacer vis à vis de ses repères et ses référents intimes ; ce sont ces notions profondes de sublimitas et de d'humilitas qui se confondent et s'unissent l'une à l'autre dans l'expression musicale.

J'ai choisi l'écriture en huit canaux et ces prises de sons sur le bord d'une route, pour l'aspect particulièrement dynamique de ces sons avec un effet Doppler très accentué qui imprime et impose immédiatement le mouvement dans l'espace fini de la diffusion octophonique.

C'est à chaque auditeur de décrypter ses propres signes d'un univers mental collectif, à travers une telle réalisation artistique, telle cette cicatrice par laquelle Ulysse fut reconnu de son ancienne servante.

 

The scar of Ulysses

*2006*

Multi channel - 8 tracks

Duration 16'

Soundcloud - YouTube  

This title, borrowed from Erich Auerbach, German writer and critic deceased in 1957, immediately sets the scene on a plane where realism is depicted in the aesthetics of Western music.

Electro-acoustic music has the ability, using "concrete" sounds (with all the ambiguity implied by the word), of giving us an immediate sensation of reality, which we can all situate in relation to our references and private objects of reference; these are the profound notions of sublimitas and humilitas, which merge and unite in musical expression.

I have chosen a composition on eight channels, and sound recordings on the edge of a motorway, with an especially dynamic and very bold Doppler sound effect, which immediately informs and imposes movement in the finite space of octophonic music.

Every listener will be able to decipher his or her own images of a collective mental universe from the essence of this kind of artistic creation, just like the scar by which Ulysses was recognised by his former servant woman.

 

Retour au sommaire

Retour au catalogue