La Dentelle du Signe

*1989*

Durée 23'

Commande d'état

Pour flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano.

Création le 14 décembre 1989 à Besançon par l'ensemble Tetraktys

La Dentelle du Signe est dédiée à mon père, décédé tragiquement"

 Le titre évoque à la fois une dimension cosmique, puisque la Dentelle du Cygne est une supernovae, un type d'étoile très lumineuse, mais aussi une dimension humaine par le signe au sens de la sémantique.

Le macro-système de cette étoile atomisée, émet des signes par des spectres de lumières, des brillances, des nébuleuses gazeuses qui résultent d'une formidable énergie libérée par instabilité vibrationnelle.

Le micro système humain procède lui aussi par émission de signes d'origine vibratoire (la voix, la vue, l'écoute) ; en particulier la musique toute faite de vibrations complexes et instables.

Une panoplie de nouveaux modes de jeu sur les instruments traditionnels m'a permis d'évoquer ces masses floues mi- gazeuses mi-pointillistes avec des brillances parfois plus précises, des traits, des courbes prolongées de traînées se dispersant dans l'infini ; des impacts sonores qui brillent sur des nappes de souffle ou de balayage harmonique.

La construction de la pièce repose sur ce principe de spectre harmonique cohérent : les suites de hauteur, les verticalités harmoniques ; par rapport au spectre incohérent des bruits blancs ou sons inharmoniques : notes soufflées, multiphoniques, slaps, jeu derrière le chevalet, clusters, etc...

L'interprétation de cette pièce requiert la maîtrise des techniques de jeux contemporains de la part des cinq instrumentistes, ces modes de jeu devant s'intégrer dans le discours musical.

Editions : Jobert  

disponible à la Librairie Musicale Internationale

 

La Dentelle du Signe

*1989*

Duration 23'

State commission

For flute, bass clarinet, violin, cello and piano

Created 14 décembre 1989 in Besançon by the Tetraktys ensemble

Dentelle du Signe is dedicated to my Father who died tragically

The title brings us a cosmic dimension, since the Dentelle du Cygne (the Cygnus Nebula) is a supernova, a very luminous type of star, but also, through its signs, a human dimension in the semantic sense.

The macro-system of this atomised star transmits signs through spectra of light and brilliance, and through nebulous gasses released by the formidable energy generated by pulsating instability.

The human micro-system also exists by transmitting signs generated by vibrations, (voice, vision, sound); and in particular music entirely made of complex and unstable vibrations.

A series of new ways of playing traditional instruments offered me the possibility of calling up these vague semi-gaseous, semi-pointillist masses with a sometimes well-defined brilliance, lines, long trailing curves dissipating into infinity; bursts of sounds glistening on a background of breath or of sweeping harmonics.

The structure of the piece is based on this notion of a coherent harmonic spectrum : series of heights, harmonic verticals; in contrast to the incoherent spectrum of white noise or inharmonious sound: blown notes, multi-phonic notes, slaps, playing to the back of the stand, clusters, etc...

In order to interpret this piece, the five instrumentalists must have mastered the art of contemporary playing, since the playing techniques must be an integral part of the musical statement.

"La dentelle du signe" means "Lace of the Sign" &endash; much more evocative in French (Translator)

 

Editor : Jobert

available at Librairie Musicale Internationale

Retour au sommaire

Retour au catalogue